Les médicaments Antipsoriques

I. Médicaments intermédiaires dans les maladies chroniques.

Café(Xo.Respiré).Quand il y a trop grande sensibilité, endolorissement trop considérable des parties malades, dépit intérieur et insomnie.

Foie de soufre calcaire (Xo. R.). Alternativement avec l'acide nitrique dans la surexcitation occasionnée par l'abus du mercure.

Magnétisme animal dans la faiblesse nerveuse en général.

Magnétisme minéral, pôle boréal. Lorsqu'il y a excès d'irritabilité avec tremblement , inquiétudes continuelles dans les membres, anxiété scrupuleuse, appréhension et grande faiblesse nerveuse.

Noix vomique (X°. R. ). Dans l'excessive irritation du système nerveux, l'extrême sensibilité des organes des sens, la disposition à s'effrayer, l'anxiété, l'envie de rester couché, la répugnance pour le grand air, le caractère violent, rétif et entêté , et dans les règles qui paraissent trop tôt , ou se traînent trop long-temps.

Opium (X°. R.). Lorsqu'il y a défaut d'irritabilité nerveuse, et manque de réaction vitale. Dans ce cas aussi quelquefois, acide nitrique (X°. R.), charbon végétal (X°. R.), laurier-cerise (X°. R.), musc (X°. R.), soufre (X°. R.).

Pulsatille (X°. R. ) à des intervalles convenables alternativement avec la noix vomique pour calmer l'excès d'irritabilité nerveuse. Dans quelques cas rares d'une telle irritabilité, on aura recours à l'azaret, la camomille, la fève de Saint-Ignace, l'herbe aux chats, la valériane, lorsque ces médicaments correspondent à l'état général.

 

Troubles d'un traitement.

II. Circonstances qui troublent le cours d'un traitement. Causes morales.

Amour avec affliction calme. On donne fève de St.-Ignace (X°. Pœspiré). IGN

Amour malheureux avec jalousie. Jusquiame (X°. R.). HYOS

Chagrin avec colère, violence et emportement. Camomille (X°. R.). CHAM

Chagrin qui produit une contrariété taciturne, de l'afflic- tion ou de la honte. Fève de St. -Ignace ( X°. R. ).

Chagrin avec dépit, et à-la-fois frissons et froid du corps. Bryone ( X°. R.). BRY

Chagrin avec indignation ; on jette ce qu'on tient a la main. Staphisaigre (X°. R, ). STAPH

Frayeur réunie au chagrin. Aconit (X°. R.). ACON

Frayeur qui laisse de la peur aussitôt après. Opium (X*. R.). OP

Frayeur suivie de tristesse. Fève de St.-Ignace (X°.R.).
Nostalgie avec rougeur des joues et insomnie nocturne. Poivre de Guinée (X°. R.).  CAPS

Causes physiques.

Brûlure de la peau. Applications de compresses d'esprit- de-vin chaud, ou d'huile de térébenthine (chauffés au bain-marie). TER

Contusions et plaies. Arnica (X°. R. ). ARN

Entorses et luxations. Dans quelques cas, arnica (X°. Pi.)

le plus souvent sumac vénéneux (X°. R. ).  RHUS-T

Estomac; surcharge de l'estomac. Le jeûne et un peu de café.

Dérangement de l'estomac avec fièvre gastrique, frissons et froid. Bryone (Xo. R.).

Dérangement de l'estomac par des choses grasses et sur- tout la viande de porc. Pulsatille ( X°. R.).

Dérangement de l'estomac avec renvoi d'alimens pris> nausées et vonrturitîon. Antimoine cru (Xo. R.).

Refroidissement de l'estomac, par exemple par des fruits. Arsenic (Xo. R.), et quelquefois pulsative (Xo. R.).

Faiblesse par perte des humeurs (sueurs, pollutions). Quinquina (Xo. R.).  CHIN

Hernies (Sortie des). Le plus usité, noix vomique (Xo. R.).

Ivresse (Suite de l'). Noix vomique(Xo.R.).

Refroidissement général. Noix vomique (X°. R.).

Refroidissement avec corysa, perte de l'odorat et du goût. Pulsatille (Xo. R.).

Refroidissement suivi de diarrhée. Douce amère (X*. R.). Refroidissement suivi d'accès d'étouffement. Ipécacuanha (III. R.).

Refroidissement suivi de fièvre et de chaleur. Aconit (X°. R.).

Refroidissement suivi de pleurs et de douleurs. Café (Xo. R.).

 

------------------------

 

RESUME

DES MÉDICAMENS ANTIPSORIOUES.

  • Acide nitrique (azotique). Nitri acidum.
  •  Acide muriatique (Hydrochlorique). Muriaticum acidum. 
  • Acide phosphorique. Acidum phosphoricum.
  • Acide sulfurique. Sulphuricnm acidum. 
  •  alumine. Alumina, aluminium oxyd, argilla pura, terra aluminosa. 
  • Anacardier. Fève de Malac. Semecarpus anacardium.
  •  Baryte. Protoxide de barium. Baryta, terra ponde- rosa pura.
  • Caustique. Q&usticum. Tinctura acris sinekali. Hahn.,
  • Charbon végétal* Carbo vegelabilis.
  • Agaric tue-mouches
  • Amnioniaque(Carbonated'). Ammoniumcarbonicum.
  • (Camph. ? ) Noix du noyer, juglans.
  • Arsenic blanc. Arsenicum album. M. m. p., 11, 68.
  • Belladone. Morelle furieuse. Atropa bclladona.
  • Chcrtx carbonatëe. Sous-protocarbonate de calcium.
  • Charbon animal. Carbo animalis.
  • Ciguë ordinaire, Cicuta vulgaris. Cariitiiïl maculatum.
  • Clématite droite. Glematis erecta.
  • Coloquinte. Cucumis colocynthis.
  • Digitale pourprée. Digitalis purpureâ
  • Douce ambre. Solanum dulcamara.
  • Êtain. Stannum.
  • Euphorbe. Euphôrbia officinarum.
  • Foie de soufre calcaire. Protoxi sulfure de calcium. Hépar sulfuris calcarea.
  • Garou (Écorce de). Paphné mezereum; cortex.
  • Gaïac. Guajaçum officinale.
  • Graphitey carburedefer..Graphites.
  • Iode. Iodium.,
  • Lycopode. Lycopodiumclavatum.
  • Magnésie. Sous-carbonate de magnésium. Magnesia carbonica.
  • Platine. Platina.
  • Màngnêsie muriatique. Hydrochlorate de mangnésie.
  • Manganèse. Tetroxide de manganèse. Manganum manganesium.
  • Or. Aurum fbliatum.
  • Pétrole. Petroleum. Oleum petrae.
  • Phosphore. Phosphorus.
  • Potasse. Kali carbonicum.
  • Rosage. Rhododendron chvysanthum.
  • Sel commun. Natrum muriatîcum.
  • Sénéga. Poligala senega.
  • Sépia. Succus sepiae.
  • Silice. Terra silicea.
  • Soude. Natrum parbonicum.
  • Thuya. Thuja occidentalis.
  • Soufre. Sulphur.
  • Fesse-loup des bouviers. Lycoperdon
  • Zinc, Zincum.