PLAIDOYER POUR CUPRUM DANS LE COVID 19

Bonsoir à tous,

Je voudrais dire à mes honorables confrères qu’avec mes collègues homéopathes nous sommes toujours à la recherche du remède de l’épidémie.

Dans notre microcosme, bien des propositions ont été faites et le consensus n’est toujours pas au rendez-vous.

J’ai plaidé il y a peu, pour l’association Gelsemium-Belladonna qui a bien fonctionné pendant un temps mais qui devient obsolète, sans doute à cause de nouvelles vagues de mutations.

Mon expérience récente :

Pour 15 de mes 18 derniers patients atteints de Covid 19, Cuprum 9 CH a apporté une amélioration substantielle de tous les symptômes en en 48 à 72 heures.

Pour éviter de confondre grippe ordinaire et Covid 19, le recrutement a été fait sur des tests énergétiques, puisque nous n’avons toujours pas accès à la PCR.

Le protocole était d’un seul granule toutes les heures pendant 24 à 48 heures, puis 3 ou 4 fois par jour le reste de la 1ère semaine, puis un granule par jour les deux semaines suivantes (la virémie étant de 20 jours). Un seul tube granule par patient et par traitement (pour éviter les manipulations entre malades).

Traiter bien sûr dès les premiers symptômes. A rappeler qu’un symptôme-clé est la perte de l’odorat sans coryza.

Par contre, la grippe ordinaire (détectée aussi par méthodes énergétiques) qui est très minoritaire, semble bien réagir à Arsenicum album (mêmes doses).

C’est pas cher, ça n’a pas d’AMM, ça ne mange pas de pain, et si nous en sauvons quelques-uns nous n’aurons pas honte d’avoir prescrit de l’homéo…

Cela ne s’oppose en rien aux traitements en cours. Quelques précautions cependant : Eviter AINS, Cortisone, même locale, IEC et antagonistes de l’angiotensine 2, qui favorisent l’invasion du Coronavirus.

Nous sommes dans l’urgence, et même si nous cherchons encore le remède idéal, n’hésitons pas à prescrire.

Un bref exemple historique : Lors de la grippe espagnole de 1918, la mortalité était de 10 à 30 %, alors que chez les patients traités en homéopathie, elle était aux alentours de 1 % et le remède principalement utilisé était Gelsemium (Dean W. A. Pearson, de Philadelphie, avait recueilli 26 795 cas de grippe traités par des médecins homéopathes avec une mortalité de 1,05 %).

Actuellement la solution homéopathique qui a semblé la plus efficace, expérimentée sur un nombre limité de cas est l’association de Belladonna et de Gelsemium.

La prise en charge suivante est proposée

1/ Pour renforcer le terrain en préventif s’il n’y a aucun symptôme :

- Belladonna 15 CH et Gelsemium 15 CH, un granule de chaque, deux fois par semaine en alternance, ½ heure avant ou après les repas.

2/ En cas de syndrome grippal, (survenue de toux, de fièvre, de courbatures, mais aussi de frissons, de tous symptômes ORL ou digestifs y compris diarrhées), prévenir votre médecin traitant ou votre homéopathe qui seul pourra décider de la conduite à tenir.

Arrêter la prévention au-delà d'un ou deux mois.

Si l'épidémie est toujours active, il faudra ré-évaluer la situation avec votre praticien homéopathe.

Cette proposition devrait être mise à jour dès que d’autres informations parviendront.

Si vous désirez participer à une étude statistique en commençant cette prévention, je vous joins une feuille Excel que vous pourrez remplir et nous réadresser après 10 à 20 jours, à l’adresse suivante : homeopathie45@gmail.com

Salut à tous et courage.

Dr Jean-Romain Fabrikant

St Benoit sur Loire (Loiret)

 

Cette information n'a pas vocation à remplacer l’avis du médecin.

L'homéopathie ne traite pas les maladies, mais cherche à équilibrer le terrain. Cette information propose uniquement un soin de support, et est uniquement complémentaire des conduites à tenir préventives habituelles officielles et des éventuels traitements officiels présents ou à venir.

Il s'agit d'une information que chacun peut utiliser ou non, sous sa propre responsabilité.

En aucun cas les auteurs de ce courrier ne pourront être tenu responsables d’aucune conséquences.

En aucun cas ces informations ne suggèrent qu'il faut arrêter quelque traitement que ce soit. Aucun traitement ne doit être modifié ou arrêté sans l'avis du médecin traitant.

Il n'y aucune interaction médicamenteuse entre l'homéopathie et les médications chimiques mais évitez cependant de prendre des huiles essentielles et du café à proximité des prises homéopathiques.

L’ancienne proposition d’associer Belladonna et Gelsemium devient moins efficace à cause des multiples mutations du virus, c’est pourquoi :

Nous conseillons pendant le temps épidémique :

BRYONIA ALBA 9 CH : 1 granule tous les 2 jours (par exemple les jours pairs) alternant avec

CUPRUM METALLICUM 9 CH : 1 granule tous les 2 jours (par exemple les jours impairs).

Respecter les mesures de confinement et les gestes barrières

En cas symptômes anormaux, inhabituels appelez votre médecin traitant ou faites le 15

Association Homeo 45